Cookies infos Nouveautés, mises à jour
Plan du site
Liens
Glossaire champignons
 
<< précédenteHOMEsuivante  >>
| Bibliographie | Moteurs et partenaires | Présentation | Me contacter |
Compteur  
- attention DANGER
- les lames libres
- les lames adnées
- les russules/lactaires
- les boules
- les pores
- les plis & aiguillons
- sur les arbres
- les autres formes
- noms latins
- noms français
- la systématique
- par mois
- par saisons
- détermination
- recettes / conservation
- dans tous ses états
- contacts clubs ....
- les arbres
- les fleurs
- les insectes ..et autres

 

Photo 4 : Très vite les fruits du buis se forment après la fécondation, fruits qu’une araignée citron tente de mimer pour se fondre dans le paysage.

 

Photo 5 : Capsule à 3 cornes, le fruit du buis.

 

Une fois bien mûre, la capsule en séchant s’ouvre pour libérer au moindre vent les graines du buis.

 

Photo 7 : Capsule coriace du buis et son contenu.


  Arbre :
 

Buxus sempervirens

 

Buis commun

Photo 1 : Ecorce de Buxus sempervirens, grise et lisse sur les buis jeunes, elle se fissure en plaques anguleuses sur les vieux buis.          Photo 2 : Tout jeune bourgeon terminal de buis, on peut noter à ce stade une très légère pubescence sur la tige quadrangulaire et la base des très jeunes feuilles. Surprise ! Une Misumena vatia se libère de ses vieilles chaussettes.          Photo 3 : Les bouquets de fleurs du buis apparaissent à l'aisselle des feuilles, feuilles alternées sur une tige quadrangulaire.

 

Famille : Buxaceae
   
Autres désignations : Bois bénit, Bois d'Artois, Bois d'Arbois, Bois arborescent, Guézette, Ozane ...

 

 

Le buis ou buis commun est un arbuste à feuillage persistant, à large couronne conique et au port compact. Sa taille ne dépassant guère les 10 / 15 mètres de hauteur.
Les jeunes pousses, vert tendre, sont quadrangulaires et très légèrement pubescentes, le bois aoûté et âgé jaunâtre. L'écorce est lisse et grisâtre, fissurée en écailles minces sur les sujets âgés. En situation isolée, le Buis forme des touffes denses, ovoïdes, très ramifiées. En sous-bois, il acquiert un port très variable.

Les feuilles, à pétiole court, sont opposées, persistantes, coriaces, ovales, vert sombre, luisantes sur le dessus, vert jaunâtre mat et terne au revers. Elles mesurent de 15 à 25 mm. de long, le rebord est enroulé.

La floraison du buis a lieu en mars-avril. Les fleurs minuscules, blanc jaunâtre, apparaissent en petites glomérules serrées les unes contre les autres à l'aisselle des feuilles. Elles sont unisexuées, 5 à 6 fleurs mâles enserrant une unique fleur femelle centrale à 3 styles.

Les fruits du buis sont des capsules brunes à 3 loges, plutôt dures, d'environ 1 cm de diamètre portant 3 cornes courbes, vestiges des styles. Ces fruits apparaissent dès le mois d'août.

Le buis présente de réelles qualités d'adaptations. Il s'accommode de tous les sols, des plus ingrats aux plus calcaires, aussi bien en plein soleil qu'à l'ombre. Il supporte bien la transplantation et ne redoute pas les tailles de formation ce qui fait de Buxus l'un des meilleurs arbustes pour composer de petites haies, abris, écrans, bordures faciles à maintenir et conservant parfaitement la forme qu'on leurs donne. Il est d'ailleurs très largement utilisé dans les jardins à la Française appelés art topiaire (du latin ars topiaria, art du paysage) véritable sculpture du vivant. Facile à tailler, de pousse lente et toujours vert, le buis peut aussi parfaitement convenir dans l'art du bonsaï.
Dans de bonnes conditions, la longévité du buis est de plus de 500 ans. La multiplication se fait par semis, bouturages ou divisions des souches.
Les ébénistes apprécient énormément son bois jaune pâle, très dense et solide, idéal pour le tournage et le façonnage de petits objets précieux : instruments de musique, pièces de jeux, petits contenants pour objets de grande valeur ..

Et, au fait, pourquoi bois bénit ? Il n'y a encore pas si longtemps, et sans doute encore aujourd'hui, le dimanche des rameaux (une semaine avant Pâques) était l'occasion de faire bénir des rameaux. On en fabriquait des croix que l'on fixait aux portes des maisons et des étables et on en accrochait un brin à la tête du lit comme porte-bonheur pour toute l'année à venir. Inutile de préciser que ces rameaux sont des rameaux de buis, symbole de longévité et d'immortalité (dans la plupart des pays européens).

18/09/2011-

 



 

Photo 8 : Cette Agelena Labyrinthica a fait de ce buis son antre.

 





 

Photo 9 : Autre compagne du buis qui se confond par sa couleur très proche : Araniella Cucurbitina.


   
Facebook Google +
Twitter You Tube

Pathologie, ravageurs du buis :

 

Diaphania perspectalis Walker 1859
Syn : Glyphodes perspectalis
       Cydalima perspectalis
  • ordre : Lepidoptera
  • famille : Crambidae

 

Pyrale du buis

 

Outre la Psylle du buis (Psylla buxi) assez facile à éradiquer par quelques pulvérisations d'huiles compatibles en agriculture bio, pas de gros prédateurs pour cet arbuste plutôt résistant.
Pas de gros prédateurs ! Enfin jusqu'à présent. Malheureusement, depuis sans doute le début des années 2005, une chenille venue d'Asie (Chine, Japon, Corée) croque sans relâche les feuilles du buis et si l'on en croit les rares articles sur le sujet, se rencontre aussi sur quelques autres arbustes comme les Houx et les Fusains.
Elle a été observée pour la première fois dans le Bade-Wurtemberg en Allemagne à Weil am Rhein et ses environs en mai 2007 ce qui laisse penser vu les dégâts déjà constatés que son implantation en Europe remonterait déjà à quelques années. Elle a été signalée en masse en Alsace dès août 2008.
En Septembre 2008, trois papillons adultes ont été trouvés dans deux endroits distincts dans le sud de l'Angleterre, et en 2009 des dommages dûs à la Pyrale du buis ont été observés dans le Surrey (The Food and Environment Research Agency : FERA).

 

==>> Pour plus d'infos sur la pyrale, suivre le lien :


Description de la pyrale du buis et chronologie de la naissance d'une pyrale.

 






 

 

Photo 8 : Chenille de Cydalima perspectalis au dernier stade de son évolution de larve, une de celle qui s’est transformée en pupe  photo 1 et  2.

Photo et textes © Jean Yves Bernoux
Textes et photographies sont et restent la propriété de l'auteur. Sauf utilisation strictement personnelle ou intra-scolaire, toutes utilisations nécessitent une entente préalable.

| Home Logo | ou | Présentation du site |
autre site : ChampYves Côté Nature

ChampYves le site aux mille champignons crée le 07/11/2002 - Copyright JYB Unltd 2002 -Tous droits réservés
- champignons - champignon - champis - mycologie - arbres - arbre - écorces - écorce - recettes de cuisine - recette - forêt - nature -