Cookies infos Nouveautés, mises à jour
Plan du site
Liens
Glossaire champignons
 
<< précédenteHOMEsuivante  >>
| Bibliographie | Moteurs et partenaires | Présentation | Me contacter |
Compteur  
- attention DANGER
- les lames libres
- les lames adnées
- les russules/lactaires
- les boules
- les pores
- les plis & aiguillons
- sur les arbres
- les autres formes
- noms latins
- noms français
- la systématique
- par mois
- par saisons
- détermination
- recettes / conservation
- dans tous ses états
- contacts clubs ....
- les arbres
- les fleurs
- les insectes ..et autres

Marronnier : la floraison.

Marronnier : fin du mois de mai.

   
Facebook Google +
Twitter You Tube

  Arbre :
 

Aesculus hippocastanum L. 1753

 

Marronnier d'Inde

Marronnier : l'écorce.         Stature du marronnier.          Marronnier, Aesculus hippocastanum.


Règne :
Plantae
Division : Magnoliophyta
Classe : Magnoliopsida
Ordre : Sapindales
Famille : Hippocastanaceae.
Genre : Aesculus

Photo © ChampYves.fr  

 

Autres désignations : Marronnier commun

 

Le marronnier d'Inde est un arbre saisonnier, de très grande stature, pouvant atteindre 25 à 30 mètres de haut. Ses fortes branches épaisses s'insèrent sur un tronc court, pour former un houppier élevé dense et large.

Son écorce gris-brun, rugueuse, squameuse (s'écaille en plaquettes) est grossièrement fissurée.

Les feuilles puis la fleur du marronnier.

Sept à neuf folioles sessiles pointues au sommet, obovales, à bords dentés, forment la feuille palmipennée de 25 cm de long et 10 de large. Le long pétiole varie entre 10 et 20 cm. L'avers de la feuille est vert foncé terne, le revers est plus clair et glabre.

Les fleurs blanches hermaphrodites ou mâles apparaissent en avril. Elles forment des panicules dressées de 20 - 30 cm de haut.
Les pétales au nombre de cinq sont blancs, arrondis, ponctués au centre d'une tache variant du jaune au rouge. L'évolution de la coloration de cette tache sert de signal aux insectes pollinisateurs : la couleur jaune indiquant la présence de nectar, l'évolution vers le rouge signifiant l'arrêt de la production des nectaires. Les insectes : abeilles et bourdons ne percevant pas le rouge ne visiteront donc que les fleurs ponctuées de jaune.

Fruits globuleux de 5 à 7 cm de diamètre à coque hérissée d'épines molles et renfermant de 1 à 3 grosses graines : le marron brun-rougeâtre luisant riche en fécule mais légèrement toxique. La marque claire et mate sur la coque du marron est l'empreinte du hile : point d'insertion de l'ovule.
On extrayait du marron une huile douce employée pour solidifier partiellement les pétroles rendant ainsi le transport plus facile.

Aesculus carnea, marronnier rouge.

Le marronnier commun pousse à l'état sauvage dans le sud des Balkans, en Grèce, Turquie, Bulgarie, Albanie, dans les forêts mixtes de hêtres, chênes et sapins. Il a été introduit dans les régions tempérées d'Europe en 1590 pour ses qualités ornementales. Il est fréquemment cultivé dans les parcs, jardins ou aligné le long des rues ou routes.

Son bois blanc-jaunâtre est assez tendre, de peu de qualité, mais bon combustible. Il peut être utilisé en pyrogravure.

20/01/04 -

 



Bourgeon du marronnier début janvier.





Marronnier d'Inde, Aesculus hippocastanum








Photo et textes © Jean Yves Bernoux
Textes et photographies sont et restent la propriété de l'auteur. Sauf utilisation strictement personnelle ou intra-scolaire, toutes utilisations nécessitent une entente préalable.

| Home Logo | ou | Présentation du site |
autre site : ChampYves Côté Nature

ChampYves le site aux mille champignons crée le 07/11/2002 - Copyright JYB Unltd 2002 -Tous droits réservés
- champignons - champignon - champis - mycologie - arbres - arbre - écorces - écorce - recettes de cuisine - recette - forêt - nature -