Cookies infos Nouveautés, mises à jour
Plan du site
Liens
Glossaire champignons
 
<< précédenteHOMEsuivante  >>
| Bibliographie | Moteurs et partenaires | Présentation | Me contacter |
Compteur  
- attention DANGER
- les lames libres
- les lames adnées
- les russules/lactaires
- les boules
- les pores
- les plis & aiguillons
- sur les arbres
- les autres formes
- noms latins
- noms français
- la systématique
- par mois
- par saisons
- détermination
- recettes / conservation
- dans tous ses états
- contacts clubs ....
- les arbres
- les fleurs
- les insectes ..et autres
 
Facebook
Google +
You Tube
Twitter

  Champignon :
 

Clavaria fragilis Holmsk.1790
Clavaria vermicularis Sw. 1811


Clavaire fragile
Clavaire vermicelle


Clavaria fragilis, Clavaire vermicelle.

Règne : Fungi
Division :
Basidiomycota
S/Division :
Agaricomycotina
Classe
: Agaricomycètes
S/Classe : Agaricomycetideae
Ordre : Clavariales
Famille : Clavariaceae
Genre : Clavaria
Photo © ChampYves  

 

Particularités :

 

jusqu'à 10 (15) cm de hauteur, 0,4 d'épaisseur, non ramifié, en " touffes ", cespiteux regroupés en une dizaine (ou plus) d'exemplaires, fusiformes, lisses, souvent déprimé-striés dans la longueur, creux ;
sommet plus ou moins pointu concolore puis jaune brunâtre ;
base atténuée, pas réellement de pied différencié ;

Chair :

 

très fragile, blanche, pas d'odeur, saveur douce ;

Spores :

 

sporée blanche ;
spores lisses, légèrement larmiformes, hyalines, 6 x 4µm ;

Comestibilité :

 

sans intérêt.

 

Clavaria fragilis est un champignon (sans doute) saprophyte, visible de septembre à décembre sur prairies ou dans les bois, directement sur sol humide ou dans la mousse, sur les amas de feuilles ou d'herbes pourrissantes.
Une clavaire toute blanche puis jaunissant par le sommet dans l'âge, cylindrique à légèrement comprimée, poussant solitaire (mais alors bien difficile à observer) ou grégaire en groupe de quelques individus disséminés, mais le plus souvent cespiteux réunissant de nombreux individus.
Une clavaire qui tire son épithète de la fragilité de sa chair, celle-ci se cassant à la moindre manipulation !

Il existe une autre clavaire toute blanche et vermiforme très semblable et très souvent citée dans la littérature : Clavaria acuta, la clavaire aiguë, visible de juillet à décembre, très semblable à C. fragilis mais de taille plus modeste (8 cm), plus grêle, plus solitaire, présentant un pied de couleur plus différencié (substipé) presque translucide, des spores plus grandes et quelques autres différences à n'observer que sous microscope, inutile de préciser que sur le terrain, bien improbable de pouvoir les différencier !

15/10/2013 -

 

 





Clavaire fragile, Clavaire vermicelle





Clavaria vermicularis, Clavaire fragile.




Photo et textes © Jean Yves Bernoux
Textes et photographies sont et restent la propriété de l'auteur. Sauf utilisation strictement personnelle ou intra-scolaire, toutes utilisations nécessitent une entente préalable.

| Home Logo | ou | Présentation du site |
autre site : ChampYves Côté Nature

ChampYves le site aux mille champignons crée le 07/11/2002 - Copyright JYB Unltd 2002 -Tous droits réservés
- champignons - champignon - champis - mycologie - arbres - arbre - écorces - écorce - recettes de cuisine - recette - forêt - nature -