Cookies infos Nouveautés, mises à jour
Plan du site
Liens
Glossaire champignons
 
<<   précédente HOME suivante   >>
| Bibliographie | Moteurs et partenaires | Présentation | Me contacter |
Compteur  
- attention DANGER
- les lames libres
- les lames adnées
- les russules/lactaires
- les boules
- les pores
- les plis & aiguillons
- sur les arbres
- les autres formes
- noms latins
- noms français
- la systématique
- par mois
- par saisons
- détermination
- recettes / conservation
- dans tous ses états
- contacts clubs ....
- les arbres
- les fleurs
- les insectes ..et autres
 
Hypoxylon ticinense sur tronc d'aubépine.
 
Hypoxylon du Tessin, bien difficile dans ces conditions de le déterminer sur le terrain !
 
Facebook Google +
Twitter You Tube
  Champignon :
 

Hypoxylon ticinense L. Petrini 1986

 

Hypoxylon du Tessin

Hypoxylon ticinense, Hypoxylon du Tessin.

Division : Ascomycota
S/Division :
Pezizomycotina
Classe
: Sordariomycètes
Ordre : Xylariales
Famille : Xylariaceae
Photo © ChampYves Réf : C.D.2011

 

Particularités :

 

stroma discoïde => 30 mm de diamètre ou étalé pulviné ondulant => 50 x 25 mm, 1 à 1,5 mm d'épaisseur ;
surface irrégulière, ondulée, rugueuse mais sans réellement laisser apparaître les périthèces, tout d'abord rouge orangé rouille bordé d'un fin liseré jaune orangé, puis l'ensemble brunit et enfin noircit ;
périthèces ovoïdes à tubulaires => 250 µm 500 µm de diam. et longueur ;
ostioles légèrement déprimées, 40-60 µm de diam. ;

Chair :

 

charbonneuse, noire, jusqu'à 1-1,5 mm d'épaisseur ;

Spores :

 

ascospores unicellulaires, brun clair, ellipsoïdes aux extrémités tronquées, 7 x 3 µm ;

Comestibilité :

 

aucun intérêt.

 

Un champignon en croûte d'une couleur rouge rouille éclatante bordée de jaune bien tranchant, voilà pour une première approche du champignon, du moins dans sa jeunesse. Puis, en mûrissant, ce stroma perd tout d'abord sa périphérie jaunâtre, sa belle teinte vive pour brunir dans sa totalité et enfin presque noircir.

Un champignon qui fréquente essentiellement l'aubépine (épineuse ou à deux styles) et le frêne commun, mais aussi l'érable à feuilles de frêne, le noisetier, pommier sauvage prunellier et saule marsault.

Champignon (rare) de découverte récente puisque décrit pour la première fois par L. E. Petrini en 1985, champignon qui apprécie tout particulièrement les zones chaudes et humides.

Les photos présentées proviennent toutes d'un même tronc (mort) d'aubépine en forêt rhénane, polder d'Erstein (67).

Plus d'infos sur le site Pyrenomycetes qui précise, dans ses notes, que ce champignon est suffisamment caractérisé pour une identification relativement aisée sur le terrain tout en précisant tout de même la confusion avec le très proche Hypoxylon subticinense différencié par un ostiole entouré d'une zone noire chez subticinense, blanche ou inexistante chez ticinense (vérifier si effectivement constant !) et des spores plus grandes.

Identification aisée dans la jeunesse du champignon quand les couleurs éclatantes attirent l'oeil, mais bien difficile de l'apercevoir (et le déterminer) quand ces belles couleurs s'estompent pour brunir et finalement presque noircir ! (Photo ci-contre)

22/02/2013 -

 

 





 

Coupe de l'Hypoxylon du Tessin.

 





 

Hypoxylon du Tessin de ses belles couleurs vives.

 






 
Photo et textes © Jean Yves Bernoux
Textes et photographies sont et restent la propriété de l'auteur. Sauf utilisation strictement personnelle ou intra-scolaire, toutes utilisations nécessitent une entente préalable.

| Home Logo | ou | Présentation du site |
autre site : ChampYves Côté Nature

ChampYves le site aux mille champignons crée le 07/11/2002 - Copyright JYB Unltd 2002 -Tous droits réservés
- champignons - champignon - champis - mycologie - arbres - arbre - écorces - écorce - recettes de cuisine - recette - forêt - nature -