Cookies infos Nouveautés, mises à jour
Plan du site
Liens
Glossaire champignons
 
<<   précédente HOME suivante   >>
| Bibliographie | Moteurs et partenaires | Présentation | Me contacter |
Compteur  
- attention DANGER
- les lames libres
- les lames adnées
- les russules/lactaires
- les boules
- les pores
- les plis & aiguillons
- sur les arbres
- les autres formes
- noms latins
- noms français
- la systématique
- par mois
- par saisons
- détermination
- recettes / conservation
- dans tous ses états
- contacts clubs ....
- les arbres
- les fleurs
- les insectes ..et autres
 
Facebook
Google +
You Tube
Twitter
 Champignon :
 

Lactarius blennius (Fr. : Fr.) Fr.

 

Lactaire muqueux

Lactarius blennius, lactaire muqueux.

Division : Basidiomycota
S/Division :
Agaricomycotina
Classe
: Agaricomycètes
Ordre : Russulales
Famille : Russulaceae
Genre : Lactarius
Section : Glutinosi
S/Section : Glutinosini

Photo © ChampYvesRéf : C.D.2011

 

Chapeau :

 

jusqu'à 8/10 cm, convexe vite ombiliqué et étalé à infundibuliforme ;
cuticule visqueuse, gris brun, gris rougeâtre ou encore gris vert, non zonée mais tachée de guttules foncées disposées en cercles concentriques, surtout en périphérie ;

Lames :

 

serrées, adnées, blanches puis crèmes tachées par le lait de gris olivâtre, inégales, fourchues ;

Pied :

 

=> 8 x 2 cm, cylindrique s'atténuant à la base, plus ou moins creux, cassant, visqueux, parcouru de quelques rares scrobicules, gris brunâtre pâle, gris olivâtre ;

Chair :

 

ferme, cassante puis molle, blanchâtre ;
lait abondant, blanc virant lentement sur les lames en perles gris verdâtre (photo 2), très âcre, sans odeur particulière ;

Spores :

 

sporée blanc crème ; spores subglobuleuses 8 x 6 μm ;

Comestibilité :

 

non comestible.

 

Un lactaire des plus communs, mycorhizien exclusif du hêtre, partout où cet arbre est présent en mélange à d'autres essences de feuillus ou de résineux, un champignon qui se caractérise par un revêtement gris ou brun verdâtre nettement visqueux (ainsi d'ailleurs que la surface du stipe), baveux à l'humide, non zoné mais dessiné de guttules foncées alignées en cercles concentriques. À la moindre blessure un lait abondant blanc pur, très âcre, s'écoule. Il lui faudra pratiquement l'heure pour se resserrer en perles verdâtres directement sur les lames.

Un lactaire bien trop âcre pour être d'un quelconque intérêt (culinaire), un champignon à voir du mois de juillet au mois d'octobre.

 

Très proche, la plupart des auteurs détachent et citent :
Lactarius blennius f. virescens Lange
= Lactarius blennius var. viridis (Schrad.) Quél.), une variante caractérisée par des tonalités générales vertes et légèrement plus petite que le type.

27/01/2013 -

 



Lactarius blennius, lactaire muqueux.





Lactaire muqueux.






 
Photo et textes © Jean Yves Bernoux
Textes et photographies sont et restent la propriété de l'auteur. Sauf utilisation strictement personnelle ou intra-scolaire, toutes utilisations nécessitent une entente préalable.

| Home Logo | ou | Présentation du site |
autre site : ChampYves Côté Nature

ChampYves le site aux mille champignons crée le 07/11/2002 - Copyright JYB Unltd 2002 -Tous droits réservés
- champignons - champignon - champis - mycologie - arbres - arbre - écorces - écorce - recettes de cuisine - recette - forêt - nature -