Cookies infos Nouveautés, mises à jour
Plan du site
Liens
Glossaire champignons
 
<<   précédente HOME suivante   >>
| Bibliographie | Moteurs et partenaires | Présentation | Me contacter |
Compteur  
- attention DANGER
- les lames libres
- les lames adnées
- les russules/lactaires
- les boules
- les pores
- les plis & aiguillons
- sur les arbres
- les autres formes
- noms latins
- noms français
- la systématique
- par mois
- par saisons
- détermination
- recettes / conservation
- dans tous ses états
- contacts clubs ....
- les arbres
- les fleurs
- les insectes ..et autres
 
You Tube
Google +
Facebook
Twitter
  Champignon :
 

Lactarius pallidus (Pers. : Fr.) Fr.

 

Lactaire pâle

Lactarius pallidus, lactaire pâle.

Division : Basidiomycota
S/Division :
Agaricomycotina
Classe
: Agaricomycètes
Ordre : Russulales
Famille : Russulaceae
Genre : Lactarius
Section : Glutinosi
S/Sect : Pyrogalini

Photo © ChampYves Réf : C.D.2011

 

Chapeau :

 

jusqu'à 12 (15) cm au max., convexe, plan-convexe légèrement ombiliqué ;
marge longtemps enroulée ;
revêtement non zoné mais parfois dessiné de quelques guttules vaguement alignées en cercles indécis plus ou moins tachées de roussâtre, gras à fortement visqueux à l'humide puis collant, luisant à presque sec, pâle, blanchâtre, crème touché de rosâtre, chair claire, beige pâle ;

Lames :

 

serrées, adnées, inégales, avec quelques fourches près du stipe, crème à beige pâle à reflets carnés, tachées de roux dans l'âge et aux blessures ;

Pied :

 

=> 10 x 2 cm, lubrifié, plein vite creux et fragile, parcouru ou non de quelques guttules, concolore au chapeau se tachant de roux à la pression ou dans l'âge ;

Chair :

 

élastique, blanchâtre ± ocracée roussâtre en séchant surtout dans le stipe, saveur douce puis légèrement âcre, odeur fruitée à pratiquement nulle ;
lait peu abondant, blanc immuable, saveur douce puis légèrement âcre ;

Spores :

 

sporée crème jaunâtre à ocracée pâle ;
spores elliptiques à arrondies, 9 x 7 μm ; ornées de verrues isolées ou soudées en crêtes hautes jusqu'à 1μm ;

Comestibilité :

 

non comestible.

 

Lactarius pallidus le lactaire pâle, un lactaire qui apprécie tout particulièrement le hêtre associé aux terrains calcaires, un champignon à découvrir du mois de juillet au mois d'octobre.
Certains d'ailleurs le donnent pour exclusif du hêtre, A. Marchand le donne aussi pour occasionnel sous chênes, charmes ou encore noisetiers ainsi que sur sol siliceux ; bref, un champignon qui ne s'interdit pas quelques exceptions mais jamais sous conifères, ce qui le détache bien de quelques autres lactaires pâles qui eux fréquentent ce couvert.
Quant aux amateurs mycophages, qu'ils passent leur chemin. On l'a donné parfois pour très mauvais comestible, A.M. le classe dans les suspects, d'autres maintenant directement dans les toxiques, peu importe, son lait et sa chair âcrescents feraient de lui un bien piètre accompagnant, on rejette donc, un champignon à connaître juste pour le plaisir.

03/02/2013 -

 



lactaire pâle, Lactarius pallidus.





Lactarius pallidus, le lactaire pâle.


 
Photo et textes © Jean Yves Bernoux
Textes et photographies sont et restent la propriété de l'auteur. Sauf utilisation strictement personnelle ou intra-scolaire, toutes utilisations nécessitent une entente préalable.

| Home Logo | ou | Présentation du site |
autre site : ChampYves Côté Nature

ChampYves le site aux mille champignons crée le 07/11/2002 - Copyright JYB Unltd 2002 -Tous droits réservés
- champignons - champignon - champis - mycologie - arbres - arbre - écorces - écorce - recettes de cuisine - recette - forêt - nature -