Cookies infos Nouveautés, mises à jour
Plan du site
Liens
Glossaire champignons
 
<< précédenteHOMEsuivante  >>
| Bibliographie | Moteurs et partenaires | Présentation | Me contacter |
Compteur  
- attention DANGER
- les lames libres
- les lames adnées
- les russules/lactaires
- les boules
- les pores
- les plis & aiguillons
- sur les arbres
- les autres formes
- noms latins
- noms français
- la systématique
- par mois
- par saisons
- détermination
- recettes / conservation
- dans tous ses états
- contacts clubs ....
- les arbres
- les fleurs
- les insectes ..et autres

 

 Photo 2 : Lames serrées de Lactarius pterosporus, à la moindre blessure, un lait abondant s’écoule.

 

 

 

Photo 3 : 10H23 le lait est blanc à l’émersion, et très vite sur la chair et les lames vire au rose rouge. Isolé, il est immuable.

 

 

 

Photo 4 : 15h. Le lait a séché sur les lames colorées de rouge brique.

 

 

 

Photo 5 : Les spores caractéristiques de ce Lactarius pterosporus, le lactaire à spores ailées.

 

 

 

Photo 6 : Lactarius pterosporus, détail d’une spore 8/9µm., les « ailes » peuvent à elles seules dépasser les 2µm.


  Champignon :
 

Lactarius pterosporus Romagnesi 1949

 

Lactaire à spores ailées
Lactaire ridulé

Photo 1 : Chapeau caractéristique de Lactarius pterosporus : le Lactaire ridulé. Lactaire ridulé ! Pourquoi ridulé ?

 

Règne : Fungi
Division : Basidiomycota
S/Division :
Agaricomycotina
Classe :
Agaricomycètes
Ordre : Russulales
Famille : Russulales
Genre : Lactarius
Photo © Jean Yves Bernoux

 

 

Chapeau :

 

de 3 - 9 cm, étalé, vite déprimé mais à peine ombiliqué ;
cuticule adnée, sèche veloutée, mate, non zonée mais ridée radialement, surtout au disque, couleur gouachée unie, café au lait, mastic ou brun-jaunâtre plus ou moins foncé ;
marge réglière, aiguë, d'abord enroulée, unie, souvent lisérée de blanchâtre ;

Lames :

 

très serrées, adnées à décurrentes, inégales, fourchues près du stipe, crème pâle jeunes puis vite ocre jaunâtre à crème rougeâtre, saumonées, rouges aux blessures ;
arête entière ;

Pied :

 

7 x 1,5 cm, courbe, élastique, plein puis creux, ocre plus ou moins foncé, généralement plus pâle que le chapeau, rougissant au toucher ;

Chair :

 

blanchâtre immédiatement à la coupe puis vire en quelques minutes au rose et enfin au rouge brique roussâtre après quelques heures, légèrement âcre, sans réelle odeur caractéristique ;
lait très amer, blanc, rose pâle sale sur la chair et les lames, immuable si isolé sur un support neutre, âcre et amer ;

Spores :

 

sporée ocre foncé ;
spores subglobuleuses 8 μm. à crêtes caractéristiques, fortement ailées, non réticulées ;

Comestibilité :

 

comestible, mais très médiocre.

 

Lactarius pterosporus, le lactaire ridulé, est visible du mois de juillet/août au mois de novembre, sous feuillus avec une nette prédilection pour les charmes mais aussi noisetiers, parfois hêtres ; un lactaire de large distribution mais peu abondant, relativement aisé à déterminer par des caractères la plupart du temps bien marqués :

- un chapeau ochracé mat, gouaché, nettement ridulé crispé radialement, surtout au disque ;
- c'est un lactaire => du lait à la blessure, lait blanc, abondant, très amer, immuable isolé mais vire au rose puis au rouge brique sur la chair et les lames ;
- des lames très serrées, d'abord crèmes puis vite ocre jaunâtre tachées de rose rouge aux blessures ;
- la spore globuleuse présente de arêtes "ailées", hautes de 2µ (pour ceux qui ont un micro) ;

Si l'on se réfère au classement de R. Courtecuisse & B. Duhem (Guide des Champignons de France et d'Europe), Lactarius pterosporus se voit rangé dans le S/Genre : RHYSOCYBE qui regroupe les espèces dont le chapeau se trouve bien souvent ridé crispé et la Section : PLINTHOGALI (Burlingham) Singer, lactaires caractérisés par un lait rosissant ou rougissant ou le devenant très rapidement. Tous ces lactaires présentent des couleurs ternes, gris brunâtre, chamois ou sépia.

Et l'on pourrait confondre le lactaire à spores ailées avec Lactarius azonites, plus fréquent que lui ; Celui-ci présente une cuticule non ou à peine ruguleuse, des lames plus claires et une spore non ailée. De plus, Lactarius azonites fréquente plus généralement les hêtres et les chênes que les charmes.

 


- et dans quelques autres langues :

(DE) : allemand : Flügelsporiger Milchling ;
(DK) : danois : Vingesporet mælkehat ; Scharfer Korallen-Milchling ;
(HU) : hongrois : Rózsáshúsú tejelőgomba ;
(NL) : néerlandais : Vleugelspoormelkzwam ;
(NO) : norvégiens : Rosakjøttriske ;
(SE) : suedois : Vingsporig riska ;
(SK) : slovaque : Rýdzik vráskavý ;
(CZ) : tchèque : Ryzec křídlatovýtrusý ;

07/10/2011 -

 

 





Photo 7 : Le lactaire ridulé, Lactarius pterosporus, fréquente généralement les charmes, sur terrains calcaires.





Photo 8 : Coupe et lames serrées de Lactarius pterosporus,  le lactaire à spores ailées





Photo 9 : La même coupe une bonne dizaine de minutes plus tard, le lait a viré au rose rouge gouaché.


Photo et textes © Jean Yves Bernoux
Textes et photographies sont et restent la propriété de l'auteur. Sauf utilisation strictement personnelle ou intra-scolaire, toutes utilisations nécessitent une entente préalable.

| Home Logo | ou | Présentation du site |
autre site : ChampYves Côté Nature

ChampYves le site aux mille champignons crée le 07/11/2002 - Copyright JYB Unltd 2002 -Tous droits réservés
- champignons - champignon - champis - mycologie - arbres - arbre - écorces - écorce - recettes de cuisine - recette - forêt - nature -