Cookies infos Nouveautés, mises à jour
Plan du site
Liens
Glossaire champignons
 
<< précédenteHOMEsuivante  >>
| Bibliographie | Moteurs et partenaires | Présentation | Me contacter |
Compteur  
- attention DANGER
- les lames libres
- les lames adnées
- les russules/lactaires
- les boules
- les pores
- les plis & aiguillons
- sur les arbres
- les autres formes
- noms latins
- noms français
- la systématique
- par mois
- par saisons
- détermination
- recettes / conservation
- dans tous ses états
- contacts clubs ....
- les arbres
- les fleurs
- les insectes ..et autres
 
Photo 2 : Lames typiques du genre Laccaria : épaisses et espacées. Belle coloration violette pour Laccaria bicolor.
 
Facebook
Google +
You Tube
Twitter

  Champignon :
 

Laccaria bicolor (Maire) P.D.Orton 1960

 

Laccaire bicolor

Règne : Fungi
Division : Basidiomycota
S/Division :
Agaricomycotina
Classe :
Agaricomycètes
S/Classe : Agaricomycetideae
Ordre : Hydnangiales
Famille : Hydnangiaceae
Genre : Laccaria
Photo © ChampYves Réf : C.D.2011

 

Chapeau :

 

jusqu'à 6/7 cm. de diamètre, hygrophane, rose brunâtre, brun orangé ou brun rougeâtre, plus pâle au sec ;
cuticule finement grenue à écailleuse ;
marge généralement sans stries, mais sur vieux exemplaires elle peut être flexueuse ;

Lames :

 

adnées à échancrées, épaisses et espacées, inégales : intercalées de lamelles et de lamellules, rose chair à reflets lilas plus ou moins foncés ;

Pied :

 

long, fibreux, généralement flexueux ou tordu, concolore ou légèrement plus foncé que le chapeau, avec à la base un feutrage mycélien couleur lilas ;

Chair :

 

peu épaisse, mince, crème rosâtre ;

Spores :

 

sporée blanche non amyloïde ;
spores subglobuleuses, épineuses, 7-9 x 6,5-7,5 µm ; basides à 4 spores ;

Comestibilité :

 

comestible, mais sans intérêt particulier, de plus il concentre les polluants et surtout la radioactivité !


Ce laccaire bicolore est un champignon qui, finalement, ne se montre pas trop souvent.
Il pousse du mois de juillet au mois d'octobre en colonies et en touffes sur le sol nu, clairières et lisières des forêts de conifères ou mêlées de divers feuillus ; par contre, il est rare sous feuillus exclusifs.
Tous les exemplaires photographiés viennent d'un même site, en lisière d'une pessière, herbeuse et moussue, où il revient généralement chaque année, appréciant ce biotope.

C'est un champignon non toxique à proprement parlé, mais, comme les autres laccaires, il concentre les pollutions de toutes sortes, notamment les radioéléments, à éviter donc ou en consommation très modérée.

De la même famille : Laccaria amethystina Cooke ou Laccaria amethystea (Bull.) Murill, laccaire très courant parmi les mousses et les feuilles, qui lui, revêt une belle coloration uniforme violette bien marquée (y compris la chair), coloration qui s'estompe tout de même au sec et dans l'âge pour virer au brunâtre blanchâtre rendant sa détermination plus complexe. Bon comestible mais grosses concentrations de polluants => à éviter ou en consommation également très modérée !

Confusion possible du laccaire bicolore avec deux très proches cousins :

Laccaria laccata (Scop. : Fr.) Cooke aussi nommé Laccaria tetraspora Singer en raison de sa particularité tétrasporique, champignon de diamètre plus modeste, 4 cm. au maximum, à marge légèrement striée, brun rougeâtre, brun rosé, pâlissant lui aussi fortement au sec. Champignon très variable, difficile de détermination.

Laccaria laccata var. pseudobicolor Bon, très identique au laccaire bicolore mais avec le feutrage mycélien et le mycélium à la base du pied qui n'est pas violet mais blanc.

Par contre, tous ces laccaires peuvent être très facilement confondus avec les champignons de la famille des mycènes (voir photo 4) mycène pure : Mycena pura ou encore mycène rose : Mycena rosea ; tous deux non mortels mais très violents toxiques.

 

  • - Synonymes latins :
  • - Autres noms vernaculaires :
  • - Autres langues

Laccaria laccata var. bicolor R.Maire

Clitocybe bicolore

(DE) : allemand : Zweifarbiger lacktrichterling
(UK) : anglais : Bicolore deceiver
(DK) : danois : Tvefarvet ametysthat
(HU) : hongrois : Kétszínű pénzecskegomba
(LV) : lettonien : Divkrāsu bērzlapene
(NL) : néerlandais : Tweekleurige fopzwam
(RU) : russe : лаковица двуцветная
(SE) : suedois : Tvåfärgad laxskivling
(CZ) : tchèque : Lakovka dvoubarvá

08/2011 -

 

 





 

Photo 3 : Le chapeau du laccaire bicolore est finement grenu à écailleux.

 





 

Photo 4 : Groupe de Laccaria bicolor, le laccaire bicolore, la base du pied reprend la couleur violette du mycélium.

 





Photo 5 : Attention aux malheureuses confusions des champignons du groupe des Laccaires avec les Mycènes  (M. pura et M. rosea) méchants toxiques.




Photo et textes © Jean Yves Bernoux
Textes et photographies sont et restent la propriété de l'auteur. Sauf utilisation strictement personnelle ou intra-scolaire, toutes utilisations nécessitent une entente préalable.

| Home Logo | ou | Présentation du site |
autre site : ChampYves Côté Nature

ChampYves le site aux mille champignons crée le 07/11/2002 - Copyright JYB Unltd 2002 -Tous droits réservés
- champignons - champignon - champis - mycologie - arbres - arbre - écorces - écorce - recettes de cuisine - recette - forêt - nature -