Cookies infos Nouveautés, mises à jour
Plan du site
Liens
Glossaire champignons
 
<< précédenteHOMEsuivante  >>
| Bibliographie | Moteurs et partenaires | Présentation | Me contacter |
Compteur  
- attention DANGER
- les lames libres
- les lames adnées
- les russules/lactaires
- les boules
- les pores
- les plis & aiguillons
- sur les arbres
- les autres formes
- noms latins
- noms français
- la systématique
- par mois
- par saisons
- détermination
- recettes / conservation
- dans tous ses états
- contacts clubs ....
- les arbres
- les fleurs
- les insectes ..et autres
 
Ce leucocortinaire blanc affectionne tout particulièrement les épicéas avec lesquels il forme des mycorhizes.

 

 

Chapeau typique de couleur cuir, très pâle à blanc vers la marge et avec des restes vélaires pour ce Leucocortinaire.
 

Les lames du Leucocortinaire bulbeux sont blanches, sur les vieux sujets, elles prennent une teinte carné pâle.

 
Facebook
Google +
You Tube
Twitter

  Champignon :
 

Leucocortinarius bulbiger
(Alb. & Schw. : Fr.) Singer 1945

 

Leucocortinaire bulbeux

Règne : Fungi
Division : Basidiomycota
S/Division :
Agaricomycotina
Classe :
Agaricomycètes
S/Classe : Agaricomycetideae
Ordre : Tricholomatales
Famille : Dermolomataceae
Genre : Leucocortinarius
Photo © ChampYves  


Chapeau :

 

=> 8 - 10/12 cm, hémisphérique à convexe, à peine gras, présence de filaments soyeux et flocons vélaires blanchâtres surtout vers la marge, café au lait, cuir, ocre fauve, beige carné généralement plus pâle vers la marge ;

Lames :

 

serrées, échancrées blanches puis blanc sale ;

Pied :

 

=> 12 x 1,5 cm, blanc à très pâle, fibrilleux avec présence d'une nette cortine en pseudo anneau haut sur le pied, bulbe tout aussi net et plus ou moins marginé à la base du pied ;

Chair :

 

épaisse, blanche ou très pâle, sans réels caractères au niveau du goût et de l'odeur ;

Spores :

 

sporée blanche non amyloïde ;
spores lisses, 7-9 x 4-5 μm;

Comestibilité :

 

comestible, mais sans intérêt.

 

Voilà un champignon plutôt rare mais qui sait se dévoiler sans trop de difficultés.
Il présente un aspect de cortinaire, avec un chapeau d’abord hémisphérique beige, café au lait à brunâtre rosé, couvert de filaments et squames vélaires blancs, surtout vers la marge.
Mais aussi un bulbe, marginé, bien présent à la base du pied. Et pour bien marquer cette confusion possible avec les cortinaires, notre leucocortinaire arbore très haut sur le stipe des restes de "cortine", blancs, suffisamment en nombre pour simuler un anneau bien réel.
Finalement, pourquoi dire que ce sosie de cortinaire n'est qu'un sosie ! Juste pour nous embrouiller ?
Et là, toute la différence est là, les lames. Elles sont blanches et le resteront. Oui, soit, dans l'âge elles prendront bien une légère teinte ochracée, mais rien de comparable aux cortinaires qui eux, très jeunes, présentent des lames déjà bien colorées qui très vite vireront au brun souvent très foncé.
Oui, la différence de ce leucocortinaire avec les vrais cortinaires se situe au niveau de la sporée qui est blanche et ne colore donc ni les lames ni la cortine ni le haut du pied de ce champignon. De plus cette spore est lisse alors que chez la plupart des cortinaires elle est verruqueuse.

Ce leucocortinaire bulbeux est à rechercher du mois d'août à fin novembre en forêts de conifères et mixtes, champignon formant des mycorhizes avec les pins et surtout les épicéas.

Confusion possible avec les Cortinaires du groupe multiformis.


  • - Synonymes latins :
  • - Autres noms vernaculaires :
  • - Autres langues

- Cortinellus bulbiger
- Armillaria bulbigera

- Leucocortinaire bulbeux blanc
- Faux cortinaire bulbeux
- Cortinaire à spores blanches
- Cortinaire à lames blanches

(DE) : allemand : Knolliger Schleierritterling ; Schleier-Ritterling
(UK) : anglais : White Webcap
(DK) : danois : Klumpfod
(FI) : finnois : Valeseitikit
(HU) : hongrois : Gumós pereszke
(HR) : croate : Gomoljasta bjelosporka
(LV) : letton : Gumainā balttīmeklene
(RU) : russe : Белопаутинник луковичный
(SE) : suedois : Bleksporig spindling
(SK) : slovaque : Bielopavučinovec hľuznatý
(CZ) : tchèque : Bělopavučinec hlíznatý

18/11/2011 -

 

 





 

 

Un pseudo anneau formé de restes de la cortine pour ce Leucocortinaire bulbeux : Leucocortinarius bulbiger.

 





 

Les spores blanches et lisses du Leucocortinaire bulbeux, le cortinaire blanc.

 








Photo et textes © Jean Yves Bernoux
Textes et photographies sont et restent la propriété de l'auteur. Sauf utilisation strictement personnelle ou intra-scolaire, toutes utilisations nécessitent une entente préalable.

| Home Logo | ou | Présentation du site |
autre site : ChampYves Côté Nature

ChampYves le site aux mille champignons crée le 07/11/2002 - Copyright JYB Unltd 2002 -Tous droits réservés
- champignons - champignon - champis - mycologie - arbres - arbre - écorces - écorce - recettes de cuisine - recette - forêt - nature -