Cookies infos Nouveautés, mises à jour
Plan du site
Liens
Glossaire champignons
 
<<   précédente HOME suivante   >>
| Bibliographie | Moteurs et partenaires | Présentation | Me contacter |
Compteur  
- attention DANGER
- les lames libres
- les lames adnées
- les russules/lactaires
- les boules
- les pores
- les plis & aiguillons
- sur les arbres
- les autres formes
- noms latins
- noms français
- la systématique
- par mois
- par saisons
- détermination
- recettes / conservation
- dans tous ses états
- contacts clubs ....
- les arbres
- les fleurs
- les insectes ..et autres
 
Photo 2 : Les lames de cette mycène à pied jaune sont blanches à reflets roses suivant la lumière.

Facebook
Google +
You Tube
Twitter
  Champignon :
 

Mycena renatii
Mycena renati Quélet 1886

 

Mycène à pied jaune

Règne : Fungi
Division : Basidiomycota
S/Division :
Agaricomycotina
Classe :
Agaricomycètes
S/Classe : Agaricomycetideae
Ordre : Tricholomatales
Famille : Mycenaceae
Section : Rubromarginatae
Genre : Mycena
Photo © ChampYves  

 

Chapeau :

 

de 15-20/25 mm, campanulé mamelonné à conique-étalé, fibrilleux ridulé radialement, brun carné à brun lilas à rosé, jaunâtre, plus soutenu au disque, plus pâle vers la marge, parfois même blanchâtre ;
marge striée ;

Lames :

 

peu serrées, adnées, crème pâle à reflets rosâtres , arêtes rosâtres ;

Pied :

 

20/60 mm sur 1-2,5/3 mm, cylindrique, généralement courbé, creux, cassant, lisse et brillant un peu poudré au sommet (surtout jeune), avec un fin duvet blanc vers la base, jaune d'or à jaune orangé, plus pâle au sommet et tendance à virer au brun violet à la base en vieillissant ;

Chair :

 

concolore ou brunâtre, odeur légèrement raphanoïde et nitreuse, saveur douce, raphanoïde ;

Spores :

 

sporée blanche, amyloïde ;
spores elliptiques, 9-10 x 5-5.5 μm. ;

Comestibilité :

 

non comestible.

 

Un champignon qui répond au doux épithète de renatii (parfois aussi renati ), champignon dédié donc à Renat, mais peu significatif en tant que tel, par contre, un de ses synonymes : Mycena flavipes, bien plus évocateur le caractérise déjà bien mieux ! Mycène à pied jaune, mais pas que !

=> Quelques autres caractères pour bien déterminer cette mycène :

- un stipe jaune doré ;
- un chapeau brun lilas ou rosé ;
- une marge légèrement striée ;
- des lames blanches à reflets rosés ;
- une odeur complexe (sur le frais), mélange de radis et de chlore (raphanoïde et nitreuse) ;
- un champignon qui vient en touffes (fasciculés) sur souches ou restes de feuillus.

Mycena renatii, la mycène à pied jaune est un champignon qui peut être très précoce, on pourra le trouver sur tous restes ligneux pourris des arbres caducifoliés (sur hêtres, mais aussi sur aulnes et noisetiers) dès le mois d'avril et jusque fin octobre. C'est un champignon de large distribution mais qui se fait assez rare ; il est plutôt continental, souvent en altitude et de tendance calcicole.

Mycena renatii est classé dans la section des Rubromarginatae : mycènes à arêtes colorées. Cependant, il faut bien l'avouer, cette coloration de l'arête des lames semble tout aussi rare que le champignon lui même, elle est à peine perceptible ou seulement visible près de la marge du chapeau.

 

  • - Synonymes latins :
  • - Autres noms vernaculaires :
  • - Autres langues

Mycena flavipes Quélet
Mycena luteoalcalina Singer
Mycena viridimarginata var. luteoalcalina (Singer) Herink

-

(DE) : allemand : Gelbstieliger Nitrathelmling
(UK) : anglais : Beautiful Bonnet
(BA) : bosnien : Zutonoga šljemovka
(DK) : danois : Smuk huesvamp
(FI) : finnois : Saarnihiippo
(NL) : néerlandais : Geelsteelmycena
(NO) : norvégiens : Prydhette
(PL) : polonais : Grzybówka złototrzonowa
(RU) : russe : Мицена желтоногая
(SE) : suedois : Gulfotshätta
(CZ) : tchèque : Helmovka žlutonohá medonohá

01/05/2012 -

 

 





 

Photo 3 : Mycena renatii ou  renati, un champignon qui pousse en troupes d’individus reliés par leurs bases. Un champignon qui vient sur bois pourris de feuillus.

 





 

Photo  4 : La mycène à pied jaune, Mycena renatii, sur le frais présente une légère odeur nitreuse er raphanoïde. Pour amplifier cette odeur souvent peu distincte,  un petit bout du champignon frotté entre les doigts.

 









 
Photo et textes © Jean Yves Bernoux
Textes et photographies sont et restent la propriété de l'auteur. Sauf utilisation strictement personnelle ou intra-scolaire, toutes utilisations nécessitent une entente préalable.

| Home Logo | ou | Présentation du site |
autre site : ChampYves Côté Nature

ChampYves le site aux mille champignons crée le 07/11/2002 - Copyright JYB Unltd 2002 -Tous droits réservés
- champignons - champignon - champis - mycologie - arbres - arbre - écorces - écorce - recettes de cuisine - recette - forêt - nature -