Cookies infos Nouveautés, mises à jour
Plan du site
Liens
Glossaire champignons
 
<< précédenteHOMEsuivante  >>
| Bibliographie | Moteurs et partenaires | Présentation | Me contacter |
Compteur  
- attention DANGER
- les lames libres
- les lames adnées
- les russules/lactaires
- les boules
- les pores
- les plis & aiguillons
- sur les arbres
- les autres formes
- noms latins
- noms français
- la systématique
- par mois
- par saisons
- détermination
- recettes / conservation
- dans tous ses états
- contacts clubs ....
- les arbres
- les fleurs
- les insectes ..et autres
 
Polypore géant, pour celui-ci Polypore géant serait tout de même un peu fort !
 
Toujours ce même Polypore géant, détail du chapeau.
 
L’envers des décors de Meripilus giganteus, pores pratiquement invisibles à l’oeil nu
 
En vieillissant, les pores de Meripilus giganteus noircissent et deviennent plus visibles, ils restent cependant três petits.
 
Au moindre contact, les pores du Polypore gigantesque noircissent.

You Tube Twitter
Facebook Google +

  Champignon :
 

Meripilus giganteus (Pers.:Fr.) P. Karsten

 

Polypore géant
Polypore gigantesque

Règne : Fungi
Division : Basidiomycota
S/Division :
Agaricomycotina
Classe :
Agaricomycètes
S/Classe : -
Ordre : Polyporales
Famille : Meripilaceae
Genre : Meripilus
Photo © ChampYves Réf : SIF 01/2016

 

Chapeaux :

 

formé de nombreux chapeaux disposés en gradins autour d'une base commune ;
chacun d'eux en éventail ou semi-circulaire de 10 à 40 cm. , peu épais 1 à 2 cm , recouvert de três fines écailles brunes disposées en un zonage dégradé de l'ocre jaune au brun assez soutenu ;

Pores :

 

circulaires, três fins 0,2 à 0,3 mm de diamêtre, blanchâtres jeunes puis ocre clair, noircissant au toucher ;
tubes blancs, de 4 à 8 mm. de long ;

Pied :

 

latéral, de court à inexistant ;

Chair :

 

blanchâtre crème, fibreuse, três vite coriace, odeur agréable, saveur acidulée ;

Spores :

 

sporée blanche, non amyloïde ;
spores lisses, hyalines, largement elliptiques à globuleux, 5,5-6,5 x 4,5-5,5 µm. ;

Comestibilité :

 

comestible jeune, très vite immangeable car bien trop coriace.

 

Son qualificatif giganteus nous vient du latin et laisse imaginer la taille de ces carpophores " géants " pouvant atteindre le mètre de diamètre, voir plus si le support est suffisamment nourricier. Ne pas oublier que le polypore géant est un champignon fidèle à son hôte, et au fur et à mesure que les années passent, le support devenant moins riche en matières nutritives, le polypore prendra des proportions moindres jusqu'à la disparition de son hôte ; quand il s'agit de souches. Mais le polypore géant est aussi un redoutable parasite qui s'attaque aux vivants, surtout hêtres, qu'il va faire mourir assez vite en colmatant les vaisseaux nourriciers de l'arbre.
Du mois de juillet au mois d'octobre, sur souches mais aussi aux pieds d'arbres vivants ou sur les racines.

Ce polypore forme des chapeaux en éventail, déprimés vers le pied, veloutés, ondulés, sillonnés ridés radialement, imbriqués ou superposés, d'une taille de 10 - 30 cm, beige, brun-jaunâtre, chamois vers la marge, plus foncés vers le pied, légèrement zoné.
La base renflée et tuberculeuse, imbriquée en rosette est étagée en touffes parfois énormes jusqu'à 100 cm. Flabelliformes, les chapeaux onduleux et flexueux sont larges de 10-30 cm, profonds de 5-20 cm et épais de 1-3 cm. Surface fibrilleuse radialement, zonée, brun-roussâtre, plus sombre vers la fin.
La face hyméniale (ou face inférieure) présente des pores três petits, de 3 à 5 par mm, crème puis noircissant dans l'âge. Au moindre contact ou blessure, ils se tachent de noirâtre.
Les tubes sont moyennement longs, de 5-8 mm.


La chair des très jeunes est tendre, juteuse, fibreuse, crème pâle, noircissant à l'air. Ce champignon est comestible, bien que peu apprécié, il est relativement bon jeune, mais sa chair devient três vite coriace.


Syn. latin :

Grifola gigantea (Pers. : Fr.) Pilat
Polyporus acanthoides Bull. : Fr.
Polyporus giganteus
Pers. : Fr.


Polypore géant, Polypore gigantesque, Meripilus giganteus, Grifola gigantea, Polyporus acanthoides, Polyporus giganteus.

28/09/2011 -

 

 





 

Polypore gigantesque vieillissant au côté d’une souche, sans doute de chêne.

 





 

Polypores gigantesques

 






Photo et textes © Jean Yves Bernoux
Textes et photographies sont et restent la propriété de l'auteur. Sauf utilisation strictement personnelle ou intra-scolaire, toutes utilisations nécessitent une entente préalable.

| Home Logo | ou | Présentation du site |
autre site : ChampYves Côté Nature

ChampYves le site aux mille champignons crée le 07/11/2002 - Copyright JYB Unltd 2002 -Tous droits réservés
- champignons - champignon - champis - mycologie - arbres - arbre - écorces - écorce - recettes de cuisine - recette - forêt - nature -