Cookies infos Nouveautés, mises à jour
Plan du site
Liens
Glossaire champignons
 
<< précédenteHOMEsuivante  >>
| Bibliographie | Moteurs et partenaires | Présentation | Me contacter |
Compteur  
- attention DANGER
- les lames libres
- les lames adnées
- les russules/lactaires
- les boules
- les pores
- les plis & aiguillons
- sur les arbres
- les autres formes
- noms latins
- noms français
- la systématique
- par mois
- par saisons
- détermination
- recettes / conservation
- dans tous ses états
- contacts clubs ....
- les arbres
- les fleurs
- les insectes ..et autres
 
Facebook
Twitter
Google +
You Tube

  ChampYves :
 

Derniers ajouts ou modifications
du site :

Phellin du groseillier

Phellinus ribis
Phylloporia ribis

Phellin du groseillier
Polypore du gadelier

Un Phellin, à pousse très lente, qui envahit la base de vieux groseilliers, mais aussi de toutes sortes de feuillus, sans trop les perturber, semble-t-il !

Voir la suite ...


 

Polyporus mori, Neofavolus alveolaris

Neofavolus alveolaris
Polyporus mori

Polypore du mûrier
Polypore alvéolé

Bien trop coriace pour se faire croquer, sauf des limaces, ce polypore se démarque par ses grands pores alvéolés, très allongés, rectangulaires, polygonaux, radiés.

Voir la suite ...


 

Bombylius discolor

Bombylius discolor

Bombyle à ailes tachetées
Bombyle bicolore

Un bombyle ! Et tout comme son cousin du dessous, il se nourrit du nectar des fleurs, grâce à longue trompe, tout en volant en stationnaire comme le ferait un colibri !

Voir la suite ...


 

Bombylius major

Bombylius major

Grand Bombyle
Bombyle bichon

Tout en rondeur et couvert d'une épaisse fourrure, cette mouche vraie tente le mimétisme avec un petit bourdon. Mais en réalité, le Grand Syrphe est totalement inoffensif pour l'homme, par contre pour les guêpes et abeilles solitaires, c'est un terrible parasite.

Voir la suite ...


Oiceoptoma thoracicum

Silphe à corselet rouge

Ce Silphe est un coléoptère qui, aux vues de ses habitudes, ne donne pas très envie d'en faire un compagnon !
Et pour cause, il est nécrophage mais aussi coprophage...

Voir la suite ...


 

Helvella leucomelaena

Helvella leucomelaena
Paxina leucomelas

Helvelle blanc et noir

Une Helvelle presque dépourvue de pied, tout juste quelques côtes qui remontent à peine sous une coupe très profonde, à demi enterrée, gris brun noir à l'intérieur, blanche et gris noir à l'extérieur.

Voir la suite ...


Tubaria hiemalis.

Tubaria hiemalis

Tubaire d'hiver

Cette Tubaire, pour beaucoup n'est qu'un synonyme de la précédente, la T. furfuracée ; pour d'autres, elle s'en distingue par une stature largement plus imposante, des poussées hivernales et quelques détails micros.

Voir la suite ...


Tubaria furfuracea.

Tubaria furfuracea

Tubaire furfuracée
Tubaire commune

Une petite Tubaire, parfois solitaire mais le plus souvent grégaire, au chapeau n'excédant pas les 2 cm de diamètre, dans l'herbe et sur restes herbacés et plutôt automnale.

Voir la suite ...


Galerina marginata

Galerina marginata

Galère marginée

Une Galère généralement grégaire, sur conifère mais aussi sur feuillus, un champignon à parfaitement connaître puisque mortel, d'autan que les grands exemplaires peuvent ressembler à Kuehneromyces mutabilis

Voir la suite ...


Mycène à pied gluant

Roridomyces roridus
ex. Mycena rorida

Mycène à pied gluant
Mycène engluée
Mycène humide

Pas de grosses difficultés pour reconnaître cette petite Mycène caractérisée par un stipe tout englué d'une épaisse couche de gélatine transparente alors que le chapeau, lui, reste sec.

Voir la suite ...


Quiche aux pleurotes sans pâte !

Quiche aux pleurotes ...
sans pâte !

... aux pleurotes, ou tout autre champignon de culture, ou encore mieux, sauvages et de votre cueillette, frais, congelés ou séchés.

Finalement, une quiche un peu plus légère et qui nécessite que très peu d'ingrédients, de sorte que, à peine rentré de promenade, quelques unes de vos découvertes pourront êtres mises en valeur, sans tarder !

Voir la suite ...


Tubaria furfuracea

Tubaria furfuracea

Tubaire furfuracée
Tubaire commune

Très généralement en troupe, sur divers débris herbeux, cette Tubaire commune se sépare, non sans difficultés, du reste d'un groupe complexe, par des poussées estivales et automnales.

Voir la suite ...


Rickenella fibula, Mycena fibula, Omphalina fibula.

Rickenella fibula
Mycena fibula
Omphalina fibula

Mycène épingle
Omphale en aiguille

Un tout petit champignon, assez commun, presque toujours << épinglé >> dans la mousse, en forêts, clairières, parcs ou jardins, et bien évidemment, un champignon sans aucun intérêt pour l'amateur croqueur.

Voir la suite ...


Pycnoporellus fulgens

Pycnoporellus fulgens

Polypore flamboyant
Polypore éclatant

P. flamboyant, éclatant mais aussi splendide ou encore brillant, que des qualificatifs pour mettre en lumière une coloration orangé-vif, au moins dans sa toute jeunesse. Plus tard, il adoptera des tonalités moins vives, mais toutes aussi voyantes, surtout dans la pénombre de la pessière, un de ses hôtes favoris.

Voir la suite ...


Le hérisson commun

Erinaceus europaeus

Le hérisson
Le hérisson commun

Un bien sympathique petit mammifère qui fera le bonheur du jardinier, malheureusement, avec la vie moderne, il paye un lourd tribut à nos routes, y compris en agglomération !

Voir la suite ...


Verdier d'Europe

Chloris chloris
Carduelis chloris

Loxia chloris

Verdier
Verdier d'Europe

Il apprécie la compagnie de l'homme, mais plutôt farouche, il se montre très discret ! Seul son chant, ses chants, trahissent sa présence aux alentours. Quelques-uns sont à entendre sur ChampYves !

Voir la suite ...


Bergeronnette, Hochequeue.

Motacilla alba

Bergeronnette grise
Hochequeue

C'est sa manière de sautiller en balançant continuellement la queue de haut en bas que la bergeronnette grise s'est vu attribuer ce surnom de hochequeue. Un passereau élancé et gracieux facile à reconnaître par quelques caractères bien marqués.

Voir la suite ...


Grive musicienne, Grive chanteuse, Grive commune.

Turdus philomelos

Grive musicienne
Grive commune
Grive de vignes

Un passereau, à peine plus petit que notre merle commun, la grive est un chanteur réputé aux mélodies puissantes et flûtées.

Voir la suite ...


Fringilla coelebs

Fringilla coelebs

Pinson des arbres
Célibataire

Un passereau de la taille d'un moineau mais en bien plus coloré et, pour le mâle, un chant bien plus élaboré, très mélodieux. La femelle, bien plus terne, ressemble au moineau, les deux barres alaires empêchent toute confusion.

Voir la suite ...


Phylloscopus collybita

Phylloscopus collybita

Compteur d'écus

Ce nom commun, compteur d'écus, vient de son chant, toujours le même, inlassablement répété, au plus haut d'un arbre, comme quelques écus bien sonnants que l'on laisserait échapper de la main, un à un, sur quelques autres.

Voir la suite ...


Elasmucha ferrugata

Elasmucha ferrugata

Punaise - !

Sans doute parce que peu commune, cette punaise n'a pas même un petit nom de scène pour la nommer ! Pourtant, son masque et ses épaulettes son assez typiques. On aurai pu au moins tenter : la punaise taureau !

Voir la suite ...


Anser anser, Oie cendrée.

Anser anser

Oie cendrée

Pas de réelles différences entre la femelle et le mâle de l'oie cendrée si ce n'est que ce dernier est un peu plus gros que sa compagne. Les couples formés restent généralement unis. Le nid, volumineux, est bâti par la femelle directement au sol, éventuellement au sommet d'un large saule têtard.

Voir la suite ...


Pleurotus eryngii, de culture.

Pleurotus eryngii

Pleurote du panicaut

Un champignon pas encore très répandu sur nos marchés ; pour le trouver, il faut se tourner vers les exportateurs de produits asiatiques qui, eux, semblent fortement l'apprécier. La chair, toute blanche, est très ferme et le reste à la cuisson, même longue.

Voir la suite ...


Hygrophorus penarioides

Hygrophorus penarioides

Hygrophore de l'office

Longtemps considéré comme venant sous Hêtres comme sous Chênes (quoi que !) Hygrophorus penarius, suite à des études en 2007 par Jacobsson, S. & E. Larsson. Mycotaxon 99: 337–343., a été revu et corrigé en deux espèces distinctes, l'une venant sous hêtres : H. penarius, l'autre sous Chênes et, comme aucun nom valide ne le décrivait jusqu'alors, il a été baptisé : H. penarioides, l'hygrophore qui ressemble à penarius !

Voir la suite ...


Hygrophorus nemoreus

Hygrophorus nemoreus

Hygrophore des bois

Un hygrophore de belle taille (pour ce genre), bien charnu, à chair ferme, qui nous offre une odeur et une saveur agréable, un habitant des forêts de feuillus, surtout chênes et châtaigniers, un agréable comestible mais... pas très commun, cet Hygrophorus nemoreus !

Voir la suite ...


Clavulina cinerea

Clavulina cinerea
Clavaria cinerea

Clavaire cendrée

Une clavulina pas toujours bien évidente à départager de ses deux cousines, très proches.
Seul critère à peu près fiable : C. cinerea présente une couleur grise à reflets lilas, pour les rameaux, alors que le tronc, le stipe rudimentaire, reste blanc-crème.

Voir la suite ...


Agrocybe praecox

Agrocybe praecox

Agrocybe précoce
Pholiote précoce

Une pholiote précoce et relativement commune qui fréquente les bois de feuillus clairs, parcs, jardins, bords des routes, chemins, appréciant le plein soleil, un agrocybe comestible mais, très généralement, considéré comme assez médiocre !

Voir la suite ...


Leucopaxillus giganteus

Leucopaxillus giganteus

Leucopaxille géant
Leucopaxille blanc
Clitocybe géant

Un "Clitocybe"gigantesque, parfois bien au delà des 35 cm de diamètre, le plus souvent en rond de sorcières de belle taille lui aussi, mais finalement, un champignon peu courant !

Voir la suite ...


Lepista sordida

Lepista sordida

Lépiste sordide
Petit pied-bleu

Hygrophane, très variable de coloration, quand il arbore une belle coloration violet-lilas, il est parfois bien difficile de le séparer du vrai pied-bleu, plus massif, plus parfumé. Tous deux sont comestibles, attention tout de même, parfois mal tolérés !

Voir la suite ...


Lepista flaccida

Lepista flaccida

Clitocybe inversé
Clitocybe inversé des feuillus

Plusieurs écoles pour cette lépiste, certains la sépare de Lepista inversa, d'autres les regroupent sous ce binôme de Lepista flaccida aux très nombreux synonymes et formes...
Comestible mais attention !

Voir la suite ...


Gymnopus fusipes

Gymnopus fusipes

Souchette
Collybie souchette

Comme pas mal d'autres ces dernières années, Collybia fusipes se nomme désormais Gymnopus fusipes !
Et pour combien de temps ! Gymnopus = pied nu, sans revêtement, cortine ou autre...

Voir la suite ...


Clitocybe odora

Clitocybe odora

Clitocybe odorant
Clitocybe anisé

Un clitocybe comestible mais si parfumé, qu'il n'en faudra que quelques uns pour éviter de trop accentuer le plat auquel il est destiné !
Cette odeur, très agréable, est si forte que dans les sous-bois, la présence de ce clitocybe anisé sera trahie, il suffira alors de regarder alentour, pour le débusquer.

Voir la suite ...


Hericium erinaceus

Hericium erinaceus

Hydne hérisson

De la même famille que le précédent, rare lui aussi, ses hôtes de prédilections disparaissant, celui-ci se caractérise par une forme générale sphérique, en cœur, et de longs aiguillons pendants. On va lui trouver une allure de crinière de lion ou de tête de singe velu (.de) ;
Deux yeux devant (ou derrière), un autre nom commun qui pourrait aussi lui convenir : Pollux.

Voir la suite ...


Hericium coralloides

Hericium coralloides

Hydne en corail

Oui, bientôt les premières neiges et non, ce n'est pas la dernière création de sapin de Noël tout couvert d'un voile de givre, c'est bien un champignon. Un hydne qui, pour faire ses apparitions, doit trouver de très vieux arbres, ce qui tend à disparaître... et le champignon aussi !

Voir la suite ...


Lycoperdon mammaeforme

Lycoperdon mammaeforme
Lycoperdon mammiforme

Vesse de loup mammiforme

Quelques autres photos sur cette vesse-de-loup peu commune qui apprécie les stations chaudes, sur sols calcaires et, de préférence, sous feuillus.

Voir la suite ...


Agaricus silvaticus

Agaricus sylvaticus
Agaricus silvaticus

Agaric des forêts

Agaric, le plus généralement visible sous conifères, au chapeau squamuleux, au stipe bulbeux ou tout au moins clavé et à chair rougissante. L'anneau est haut placé, fragile, mais persistant.

Voir la suite ...


Agaricus bernardii

Agaricus bernardii
Agaricus maleolens

Agaric des prés salés
Agaric malodorant

Agaricus bernardii et A. maleolens ont été regroupés, synonymisés il n'y a pas si longtemps, certains auteurs y voient de la précipitation, d'autres ont déjà franchi le cap ; Je les ai regroupés sur la même page, attendons que l'ADN parle !

Voir la suite ...


Ragoût de Boeuf aux cèpes de Bordeaux

Ragoût de Bœuf
aux cèpes de Bordeaux

 

Le cèpe (de Bordeaux) n'est pas une denrée rare, quelques bons coins bien cachés en mémoire et ... normalement ... on en trouve, enfin pas toujours ...
Bref, si tel est le cas, tentez cette petite recette, ultra classique, d'un ragoût de boeuf, agrémenté de vos quelques trouvailles.

Voir la suite ...


Butyriboletus pseudoregius

Butyriboletus pseudoregius

Bolet faux-royal

Comme son cousin le vrai royal, ce faut royal (qui vient d'être bousculé récemment) est un champignon peu courant ; il se détache assez aisément du "vrai" par un net bleuissement des pores et des tubes, bleuissement un peu moins fort dans la partie haute du chapeau.

Voir la suite ...


Coprinopsis nivea

Coprinopsis nivea
Coprinus niveus

Coprin blanc de neige

Un coprinopsis (et non plus un coprin) de taille modeste 4 - 5 cm. de diamètre sur un pied très élancé, tout l'ensemble du champignon couvert d'un épais manteau blanc, farineux-floconneux quand jeune ; Pour l'instant, tout va bien... mais il est coprophile !

Voir la suite ...


Boletus pinophilus

Boletus pinophilus
Boletus pinicola

Cèpe des pins
Bolet des pins

Un des quatre à pouvoir prétendre au titre, tant convoité, de "cèpe", titre basé sur les seules conditions d'un pied réticulé et obèse et d'une chair blanche, immuable et de grande qualité gustative.

Voir la suite ...


 

Russule à odeur d'amandes amères

Russula grata
Russula laurocerasi

Russule frangipane
Russule à odeur d'amandes amères

Une russule de la famille des foetens (fétide), oui mais cette grata, elle, sent bien bon l'amande amère, la frangipane, vieux souvenirs pour quelques-uns de ces petits sujets, tous colorés, en pâte d'amande, aux périodes des fêtes.

Voir la suite ...


 

Pic vert, Pivert.

Picus viridis viridis

Pic vert
Pivert

C'est un pic, mais sa principale source de nourriture vient du sol. On le trouvera, très souvent, à quelques centaines de mètres des arbres, fouillant la prairie à la recherche de larves, insectes, vers, fourmis, araignées ...

 

 

 





 

 





 

 





Historique 1 / 2 / 3 /

 
Photo et textes © Jean Yves Bernoux
Textes et photographies sont et restent la propriété de l'auteur. Sauf utilisation strictement personnelle ou intra-scolaire, toutes utilisations nécessitent une entente préalable.
| ChampYves : les champignons | ChampYves : côté nature |

ChampYves le site aux mille champignons crée le 07/11/2002 - Copyright JYB Unltd 2002 -Tous droits réservés
- champignons - champignon - champis - mycologie - arbres - arbre - écorces - écorce - recettes de cuisine - recette - forêt - nature -