Cookies infos
INSECTES - AMPHIBIENS - MAMMIFERES - OISEAUX - FLEURS - FOND d'ECRAN - AUTRES -  
  Araignées
  Coléoptères
  Diptères : les mouches
  Hémiptères :
     punaises / cigales
  éphéméroptères    
  Hyménoptères :
     guèpes
  Lépidoptères :
     papillons / chenilles
  Mantoptères : mantes
  Neuroptères :
     chrysopes
  Orthoptères : grillons
  Odonates : libellules

 

 

L’imago de Pyrrhocoris apterus, le Pyrrhocore sans aile.

 

 

Masques-nègres, un des noms vernaculaires pour Pyrrhocoris apterus.

 

 

Pyrrhocoris apterus ou cherche-midi, sont agglutinés pour prendre le soleil.

 

 

Pyrrhocoris apterus (Diable cherche-midi).

 

 

Pyrrhocoris apterus.

  Arthropodes : Hétéroptères : les punaises.
 

 

Pyrrhocoris apterus (Linné)

Règne : Animalia
Embran. : Arthropoda
Classe : Insecta
S/Ordre : : Hemiptera
Ordre : Heteroptera
Famille : Pyrrhocoridae
Genre : Pyrrhocoris

Gendarme
Punaise rouge
Suisse


 

Quelques autres noms vernaculaires :

Pyrrhocore
Cordonnier
Soldat
Masques-nègres
Diable cherche-midi

Que dit le dictionnaire :

Pyrrhocoridés (n. masc.) : Famille d’Insectes hétéroptères terrestres assez petits, dont l’espèce type est le pyrrhocoris (dit aussi gendarme ou soldat).
Gendarme : n. masc. Espèce (Pyrrochoris apterus) d’Hémiptères dépourvue d’ailes, de couleur rouge, marquée de taches géométriques noires, très abondante dans les sites ensoleillés. Cherche-midi, punaise violon.


Très caractérisé par sa couleur générale rouge contrastée de noir, une tache noire circulaire bien dessinée sur chaque hémélytre, c'est vraiment la punaise que chacun connaît et, de plus, la punaise la plus commune et la plus répandue. Cette punaise se rencontre dans toutes les zones tempérées de l'Europe et dans la zone méditerranéenne, absente des pays plus au nord.
La plus connue, oui, très certainement au vu de tous ses noms vernaculaires, dont un, masque-art-premier (un peu plus joli, moins agressif et tout aussi parlant que celui d'origine) peu importe, en tout cas, une vraie copie de l'original (ou l'inverse !).

Adulte, ce gendarme ou suisse mesure de 9 à 12 millimètres et présente un corps ovale, allongé avec une particularité singulière, quelques uns sont aptères (et nous présentent donc une bonne partie de leur abdomen), la plupart sont brachiptères, très peu présentent des ailes pratiquement formées, mais tous sont incapables de voler ; c'est une punaise uniquement terrestre (d'où l'épithète latin : apterus).

C'est une punaise que l'on retrouvera toujours en très nombreux individus (grégaire) aux pieds des tilleuls mais aussi de robiniers et dans nos jardins le plus souvent aux pieds des hibiscus.
Et ils aiment le soleil et dès que celui-ci se montre, les Pyrrhocoris apterus se rassemblent en grappes denses pour se chauffer : on les appelle : cherche-midi ou encore diable cherche-midi, ou cherche-midi de couleur rouge.

Cette punaise, contrairement à pas mal de ses cousines, n'émet pas de mauvaises odeurs quand elle se sent en danger, elle préfère la fuite à vive allure pour se cacher sous les feuillages.

Pyrrhocoris apterus est une punaise, un Hétéroptère, un insecte dont les pièces buccales sont du type piqueur-suceur, pièces buccales en rostre. Donc la seule manière pour cette punaise (comme pour les autres) de se nourrir est de piquer puis de sucer.
Pour cette punaise rouge, sa nourriture se limite à sucer les fruits généralement des tilleuls, mais aussi de quelques autres espèces comme l'hibiscus de nos parcs et jardins. Ce qui n'empêche pas, de temps en temps, de piquer un insecte mort ou un quelconque cadavre qui se trouverait autour de la colonie.

Les mâles attirent les femelles en émettant des phéromones ; s'ensuit la copulation qui peut durer jusqu'à 30 heures ...
Les oeufs de cette punaise cherche-midi (une cinquantaine), sont pondus à même le sol, dans de petites galeries creusées au sol (voir photo 8 de l'accouplement de Pyrrhocoris apterus, l'un des deux entraînant l'autre dans le terrier), ou éventuellement sous des feuilles à terre. Les larves se développent avant le mois d'août, seuls les imagos hivernent.

Pyrrhocoris apterus, le gendarme, est visible d'avril à octobre. Enfin, c'est ce que notre littérature indique sans tenir compte des dernières évolutions du climat ; petit tour au jardin cet après-midi (29/02/2012), le soleil est de la partie et commence déjà à faire monter le mercure, eh bien nos gendarmes (l'insecte) sont de sortie et se dorent en grappe. La seule différence avec les mois chauds de l'été et du début de l'automne : seuls les imagos sont présents (les larves n'hivernent pas).

 

Accouplement de gendarme, Pyrrhocoris apterus.

29/02/2012 -


Photo 6 : Si vous avez des hibiscus dans votre jardin (Hibiscus syriacus), nul doute que vous y trouverez cette punaise : Pyrrhocoris apterus, la punaise rouge.

 





 

Photo 7 : Le gendarme ou cherche-midi aime le soleil et il est très fréquent de trouver Pyrrhocoris apterus agglutiné, toutes générations confondues, prendre le soleil.

 





 

Photo 8 : Dernier stade avant l’insecte parfait pour ses larves de Pyrrhocoris apterus, Diable cherche-midi, facilement reconnaissables à leurs minuscules ailes  et les 3 points noirs.

 

Photo 9 : Monsieur Pyrrhocoris apterus entraîne madame dans le terrier pour plus d’intimité (ou peut-être l’inverse !)

  
Photo et textes © Jean Yves Bernoux
Textes et photographies sont et restent la propriété de l'auteur. Sauf utilisation strictement personnelle ou intra-scolaire, toutes utilisations nécessitent une entente préalable.
| ChampYves : les champignons | ChampYves : côté nature |

ChampYves le site aux mille champignons crée le 07/11/2002 - Copyright JYB Unltd 2002 -Tous droits réservés
- champignons - champignon - champis - mycologie - arbres - arbre - écorces - écorce - recettes de cuisine - recette - forêt - nature -