Nouveautés, mises à jour
Plan du site
Liens
Signez le livre d'or
 
<< précédente
ChampYves - compteur. Champignon :  
- attention DANGER
- les lames libres
- les lames adnées
- les russules/lactaires
- les boules
- les pores
- les plis & aiguillons
- sur les arbres
- les autres formes
- noms latins
- noms français
- la systématique
- par mois
- par saisons
- détermination
- recettes / conservation
- dans tous ses états
- contacts clubs ....
 
- les arbres
- les fleurs
- les insectes ..et autres
 

 

 

 

 

 

 

Évolution du développement
de Neolentinus degener
(Lentinus cyathiformis)

 

Photo 5 : 03/05/2006 petit groupe de Lentinus cyathiformis  sur branche à terre.
03/05/2006

 

 

Photo 6 : 07/05/2006, les mêmes Lentin en coupe.
07/05/2006

 

 

Photo 7 : 13/05/2006 : suite et fin de ces  champignons qui se font croquer de tous .
13/05/2006

 


 
 

Neolentinus degener (Kalchbrenner) Hrouda 2001
Neolentinus schaefferi (Weinm.) Redhead & Ginns, 1985
Lentinus cyathiformis (Schff.ex Fr.)Bres.

 
 

Lentin dégénéré
Lentin en coupe
Lentin de Schaeffer

 

Photo 1 : Tout jeune Lentinus cyathiformis =>  Neolentinus degener ou encore Neolentinus schaefferi ; voir les lames et le bas du pied ; 23/04/2006.         Photo 2 : Premier contact avec ce champignon : un vieux Lentin en coupe : Lentinus cyathiformis ; 08/08/2004, rebaptisé Neolentinus degener  lentin dégénéré ! Quelle épithète  horrible pour un si beau champignon !

Photo  3 : coupe de Lentinus cyathiformis 08/08/2004          Photo  4 : Les lames sur un vieux lentin de Schaeffer : Neolentinus schaefferi  ex. Lentinus cyathiformis et bien d’autres…

Division : Basidiomycota
S/Division :
Agaricomycotina
Classe
: Agaricomycètes
Ordre : Gloeophyllales
Famille : Gloeophyllaceae
Genre : Neolentinus

Photo © ChampYves

 

Chapeaux :

10-15 cm, convexe puis plat et enfin déprimé, velouté et même un peu squamuleux au centre, ocracé, fauve jusqu’au brunâtre roussâtre ;

Lames :

décurrentes, étroites, serrées à arêtes érodées, fourchues ou anastomosées à la base, crème ocracé ;

Pied :

8 x 2,5 cm, assez massif surtout quand jeune, excentrique (excentré) ou non, plus ou moins squamuleux, crème ochracé plus sombre et roussâtre à la base (photo 1) ;

Chair :

assez tenace, blanchâtre, bonne odeur acidulée de sous-bois, saveur douce ;

Spores :

sporée blanche, non amyloïde, spores cylindriques, 10-14 x 4-5 µm. ;

Comestibilité :

non comestible.

 

Le Lentin de Schaeffer, ce champignon peu commun, plutôt massif, bien souvent ombiliqué en son centre, fréquente les forêts humides ou marécageuses pour coloniser souches et bois morts de peupliers, saules plus rarement conifères.
Les lames blanchâtres très décurrentes sont serrées, étroites et sont assez particulières quand le champignon est tout jeune, elles sont très peu développées, pratiquement inexistantes, pliciformes, fourchues, anastomosées et très décurrentes sur le pied massif. Puis le champignon prend de l'ampleur et les lames se développent mais restent tout de même assez étroites. La chair de ce champignon est aussi assez caractéristique, elle est très compacte, croquante, dégage une bonne odeur et saveur de champignon puis en vieillissant, cette chair devient terriblement tenace et coriace, de la consistance d'un caoutchouc des plus durs.

Encore une autre remarque assez particulière de ce champignon qui vient, si vous avez la chance de le voir, en deux poussées. Une première au tout début du printemps, à l'époque ou l'on parcourt les bois à la recherche de nos morilles, poussée se terminant aux premières chaleurs (mai - juin), et une seconde, bien plus tard, en plein boom de la saison de nos carpophores préférés, celle-ci prenant fin en novembre (septembre - novembre).
Pour exemple, la photo 1 a été prise en forêt Rhénane le 23 avril 2006, puis photo 5 à 7 sur une autre place mais toujours dans cette même forêt entre le 03 et le 13 mai, photos montrant l'évolution d'un petit groupe de lentins sur une grosse branche à terre de ce qui semble être du saule.
La photo 2 montre un vieil exemplaire terriblement coriace pris exactement au même endroit et sur le même support mais 2 ans plus tôt et au mois d'août.

 

- synonymes latins :

Neolentinus schaefferi (Weinm.) Redhead & Ginns
Lentinus degener Kalchbr.
Lentinus schaefferi (Weinm.) Käärik
Panus cyathiformis (Schaeff.) Fr.
Lentinus variabilis Schulz Quel
Lentinus urnula (Fries) Hennings
Agaricus cyathiformis Schaeff.
Lentinus lentopodius

 

- et dans quelques autres langues :

(DE) : allemand : Becherförmiger ;
(NO) : norvégiens : Käärik ;
(RU) : russe : Пилолистник бокаловидный ;
(SI) : slovène : Huzevnatec poharovity slovake ;
(CZ) : tchèque : Houževnatec pohárovitý ;

 

25/10/2006 -
10/04/2012 -

2



 

Photo 8 : Autre poussée de ce superbe champignon : Neolentinus degener, le lentin de Schaeffer, un champignon qui vient sur bois déjà très abîmés.

 





 

Photo 9 : Non ! Et pourtant, on en mangerait de ce magnifique champignon, le Neolentinus degener n’est pas comestible (30/04/2006, période faste pour les morilles).

 





 

Photo  10 : Chapeau typique du jeune  Neolentinus degener : couvert de petites squamules brun fauve.

 
Photo  11 : Tout jeune lentin en coupe : Neolentinus degener, champignon aux nombreux synonymes tels : Lentinus cyathiformis, Neolentinus schaefferi, Lentinus degener, Lentinus schaefferi et bien d’autres.
Photo et textes © Jean Yves Bernoux
Textes et photographies sont et restent la propriété de l'auteur. Sauf utilisation strictement personnelle ou intra-scolaire, toutes utilisations nécessitent une entente préalable.

| Home Logo | ou | Présentation du site |
autre site : ChampYves Côté Nature

ChampYves le site aux mille champignons crée le 07/11/2002 - Copyright JYB Unltd 2002 -Tous droits réservés
- champignons - champignon - champis - mycologie - arbres - arbre - écorces - écorce - recettes de cuisine - recette - forêt - nature -